CCI16032015_00001   

contact  info@lisasdrom.com

 

English

Nederlands

Deutsch

Facebook Lisa

Facebook Betje

Photo JM [i]

 

Betjeheadwebsite 

                                                                                                                                                                                                 

 

 

Lisa’s  Dròm

 

Lisa Weiss

Une chanteuse Sintessa

de Venlo

 

nouveau cd Lisà’s Dròm Clip track 1

CCI16032015_00001 

Inscrire pour le nouveau cd:

http://www.sintimusic.nl/shop/

i-tunes ►►►

 

Link youtube Lisa sings

La version Limbourgeoise

Autres photos et links

 

Le DROM de Lisa La Mission

Le Drom de Lisa raconte l’ histoire de la vie de la chanteuse Sintessa Lisa. C'est un voyage difficile avec des moments de bouleversement mais aussi un voyage rempli de fierté, de musique et de danse.

L'histoire de sa vie est ancrée dans les idéaux et les valeurs subtiles des Sinté, Roms et le Latcho Drom. C'est le long voyage des Sinté et des Roms du nord de l'Inde à la Turquie, à travers l'Europe et l'Egypte. Il s'agit d'un voyage avec de nombreuses difficultés et beaucoup de rejet de partout mais pourtant également un voyage plein de fierté.

Entre-temps, le Drom est arrivé aux Etats-Unis marqué par la naissance de Sofie Bleu, la petite-fille de Lisa. C'était le 5 avril 2012.

Dans les chansons de Lisa les métaphores d'anciennes histoires des Sinté et des Roms résonnent toujours bien vivantes. De plus, il y a de nouvelles métaphores qui ont à voir avec la condition de la femme dans la culture Sinti. Les métaphores sont les véhicules de valeurs  " sacrées ", anciennes et nouvelles. Elles peuvent aider les gens à s’élever; elles pourraient conduire à la rigidité voire détruire.

foto 3 (2)

Biographie

 

Lisa est née le 25 mars 1958 sur un terrain réservé aux nomades situé dans  la rue Kaldenkerkerweg à Venlo.
Son nom était Elisabeth Massing Weiss.

Le père Kobus Massing Weiss est un Sinto et la mère Mieke Lutgens est une voyageuse néerlandaise. Kobus, le père, était boxeur. Il a voyagé dans tout le pays et s’est produit sur les scènes de foires.

Lisa se souvient des allers et retours que faisait la roulotte entre le camp " Kleine Heide " à Venlo et un camp à La Haye où vivait la famille de son père.
Elle avait cinq ans quand ses parents ont divorcé. Elle ne verra plus son père pendant de nombreuses années.

 

fotoa20

Lisa avec son père

Pendant une longue période Lisa restera inconsolable et vindicative à cause de l'absence de son père. Sa mère s'est remariée et le beau-père l'a adoptée. Ils ont déménagé vers un endroit isolé, près de Venlo, au milieu des bois. Lisa s'appelait soudainement Betje van Susteren. C'est ce qu’elle constata pour la première fois lorsque le maître l'a appelée ainsi à l'école.
Pour elle, c'était comme si tout son passé s’effaçait d’un coup. Ce sentiment fut encore bien plus intense le jour où, à l’ âge de 12 ans, Lisa vit leur roulotte ravagée par le feu. Tout fut perdu y compris ses photos et sa belle robe.

Non seulement les photos dans sa possession mais aussi les photos qu'elle avait créées.

Elle a toujours gardé les photos d’objets de valeur dans des boîtes sous son lit. Elle a photographié en particulier les enfants. Ainsi que les roulottes, leurs habitants et son poney Sammy.  Quand elle était enfant, elle rêvait toujours de devenir photographe.

Depuis cette époque où elle a tellement perdu de souvenirs, la photographie devenait une nécessité, le besoin impératif de documenter sa vie en images. 

img_3962-800x533

 

Son cheval La Bella était son meilleur ami. La Bella la portait, lui donnait de la chaleur, se laissait guider par Lisa. Un cheval est adapté à la vie d'un nomade et est même indispensable. Pour les Sinté le cheval est un animal sacré. Si on sait créer avec lui une complicité on entre dans une réalité supérieure. Pour échapper au stress, la jeune Lisa s'en allait dans les bois. Combien de fois elle  n'était pas là ? Elle vivait de la nature et  se nourrissait de ce que les agriculteurs cultivaient sur la terre. Dans la nature régnait la tranquillité. Là, elle était heureuse. Elle dormait au soleil. Quand elle se réveillait, elle pouvait entendre le chant des oiseaux. Ce bonheur naturel  est en contraste frappant avec les obstacles souvent apportés par la vie pour quelqu'un qui est né dans une roulotte.

Dans ce monde, on est rapidement rejeté à cause de son origine. On n'en fait pas partie tout à fait. On ne vous demande pas des explications sur vos talents. Par ailleurs, Lisa  n'est qu'à moitié une Sintessa, pas une vraievoyageuse ", ni une " citoyenne " non plus. Seulement du fait que son père était un Sinto et qu’elle n’était pas née dans une maison normale. Elle était quelqu’un qui vivait dans une sorte de no man's land.
L’existence de Lisa était comme liée à elle par un sentiment d’insécurité et elle devrait passer outre.

 

Depuis l'incendie de la roulotte Lisa est restée convaincue qu'elle devrait vivre avec seulement une petite valise, valise dans laquelle elle emmène son identité comme un bijou, elle conserve ses photographies et sa musique sous la forme de CD.
Cette valise lui rappelle également qu'elle n’appartient à nulle part et elle conserve le fort sentiment d’avoir toujours appartenue à une sous-culture. Beaucoup de gens sont coincés parce qu'ils doivent protéger leurs biens. Un nomade ne s'installe jamais définitivement et n'a pas un lieu fixe pour ses biens qu'il devrait protéger. Il va toujours plus loin de l’endroit où il s’est arrêté, là où ses ailes le portent

C’est auprès des chrétiens évangélistes à Nuenen et des Sinté à Venlo que Lisa a exercé sa voix. Sa sœur était membre de la  société de la Bible à Venlo  et elle est entrée en contact avec les chrétiens évangélistes. La musique lui a plu mais elle sentait vraiment plus d'affinités avec la musique profane.

 

Betjezeewebsite

 

Une Sintessa glane sa voix et l'art de la guitare au cours de sa route, elle apporte le savoir-faire des rencontres avec d'autres musiciens partout les Sinté et les Roms font de la musique.

Dans "Né du Feu" vous allez en apprendre plus sur le cheminement musical de Lisa.

 

Ronny Timmermans à Venlo lui a bien enseigné les accords de guitare.

Plus tard, elle a beaucoup appris en suivant les cours de chant de Willy Caron, le père de son mari de l'époque.
Ainsi, par ses multiples rencontres, Lisa a beaucoup appris et intégré ses connaissances dans sa propre musique.


A partir de 17 ans, elle a tenu, avec son premier mari, une boutique de fleurs à Hanovre. La boutique était une entreprise très florissante et le nombre des employés est même monté à 15.

Plus tard, Lisa est apparue sur les scènes de Festivals Sinté en France. Elle a chanté entre autres avec le guitariste Paulus Schäfer et sa photo s’est trouvée en première page d'un journal à Nancy.

De tout ceci est née la composition " Ut roëzig Loevebasée sur " La Vie en Roses " d'Edith Piaf.

Puis, avec Gino Taihuttu, elle a enregistré le CD " Betje & Gino ".  Cette production de 2009 a été réalisée par Martijn Alsters et Gino.
Lalla Weiss, Lizzy Schäfer et Lisa Marie Grunholz ont beaucoup aidé Lisa pour la traduction des paroles en romanès

Gerry Abel et Loek Sijben enseignent à Lisa à faire du théâtre. À la fin des années 80 ils ont donné des cours au De Maaspoort et au théâtre De Garage. Gerry, d'origine indonésienne, comprenait bien Lisa parce qu'elle savait si bien ce que signifie vivre parmi deux cultures. Lisa a joué dans de nombreuses pièces, entre autres dans    " Trois Sœurs " d'Anton Chekhov.

En 2011, Mariet Verberkt, historienne à Venlo, a vu Lisa à la télévision avec sa chanson " Vergeten kan ik niet " ( Je ne sais pas oublier ) chantée au Centre de Commémoration Kamp Westerbork.

Dès ce moment un lien intensif s’est crée entre les deux. Elles ont parlé et rêvé d'un projet où tout serait connu de l'histoire des voyageurs pendant la guerre mondiale et où tous les noms seraient mentionnés.

En particulier, on a su attirer l'attention sur le sort du bébé Margaretha.

Cette petite Sintessa est morte à Auschwitz-Birkenau. Lentement l'idée du projet a grandi et, grâce à l'étroite collaboration entre Mariet et les Archives municipales, l'exposition nationale  "Oorlogskind " (  l'Enfant de Guerre) s’est tenue aux Archives de Venlo.

Lisa et sa famille ont visité Auschwitz -Birkenau. Son père Kobus était aussi. Cette visite lui a fait une impression indescriptible et l’a confrontée à la profonde douleur de ses racines.

Lisa a chanté à Auschwitz au monument des Sinté et des Roms 

fotoa3metvaderinAuschwitz

 

Le père de Lisa in Auschwitz

 

Après le décès  de Mariet Verberkt, on a fondé le groupe de travail de " Margaretha Leeft "  ( " Margaretha Vit ").

Sauf Lisa font partie de ce groupe : Mieke Verhaegh, Martijn Alsters, Peter Jorna et  Henk van Beurden.
Ils ont réalisé, entre autres, un projet scolaire. Lisa a reçu dans son petit théâtre au Casinoweg les élèves de différentes classes de l'école et elle est allée avec eux en visite au Camp. Un CD spécial  " Margaretha " a été enregistré en 2012.
Vous pouvez en savoir plus sur " Margaretha " en consultant le projet figurant plus bas.

 

img_8675-800x533

 

Lisa et Will

 

Un soutien important pour tous les projets est Will Falize, le fils de Lisa. En tant que photographe professionnel il prend soin des belles images et est la providence de Lisa.

Site Will Falize

Lisa est actuellement dirigée par le professeur de chant letton Maara Brahmane.

IMG_1099

Lisa est montée très souvent sur scène : Kunst in de Kamer - Waalre, "Gipsy Roots Festival" - Best, Commémoration au Camp Westerbork, Programme culturelle Commémoration Auschwitz – RAI à Amsterdam, Theaterhotel  De Oranjerie - Roermond, Stichting Forum - Utrecht, Limburgs Museum, Musée Bommel van Dam, Festival "Utrecht swingt Delano", lors de la Commémoration de la Guerre Mondiale à Venlo, Festival "Nach van het Limburgse Leed" à Venlo, et autres performances.


76 De HoevekleinerABbJM

Concert à Venlo dans La Galerie de hoeve. Lisa avec Paulus Schäfer, Noah Schäfer, Dominique Paats en Bärbel Ehlert.  21 juin 2014.

Les performances de Lisa sont généralement gérées par la Fondation "Sintimusic"  avec lequel elle entretient une coopération chaleureuse.

Link Sintimusic

Sinti Music facebook

 

                                    CCI07012014_00000 CCI07012014_00001 Les 2 cd’s               RvdBLisaWEiss21juni2014RvdB

 

Link youtube Bibando

 

 

4 chansons de Lisa

 

 

Margaretha

 

 

Je vous peins à la lumière du jour ...

ici au « Kleine Heide » tu es née ...

et peu de temps après ils sont venus pour toi ...

la honte, la culpabilité et le regret ...

la crainte est profondément à l'intérieur ...

pour quelques pièces d'argent... 

à la lumière du jour je peins un sentier aux fleurs  pour toi ...

de si fragile et de si petite...

l'amour triomphera ...

 

0000000157_455x300

 

 

 Link site Margaretha Leeft

Link Making of videoclip Margaretha

 

 

 

Margaretha

Informations sur la chanson

Lisa est née dans un endroit où un crime de guerre sans précédent a eu lieu.
Au printemps 1944, la police de Venlo chasse les Sinté du camp " Kleine Heide " hors de leurs roulottes.
La famille Pommée-Steinbach est parmi eux.
Margaretha, un bébé de quelques semaines et ses sept frères et sœurs sont transportés au Camp Westerbork et puis déportés avec le " Zigeunertransport " à Auschwitz-Birkenau.
Aucun membre de la famille ne survivra à la déportation. Jusqu'en 2008 cette atrocité restera ignorée.
Il en est de même pour la commémoration annuelle à Venlo.

Il en serait toujours ainsi si l'historienne de la ville Mariet Verberkt ne l'avait pas révélé.
Elle publie l'histoire sur les Sinté à Venlo dans l'annuaire historico-culturel " De Buun ".
Margaretha et sa famille sont ainsi arrachées à l'oubli. Mariet s’est battue avec ardeur pour que le nom de Margaretha soit appelé lors de la journée annuelle de commémoration.
Sur son lit de mort en 2010, elle obtient du maire de Venlo la promesse que le nom de Margaretha sera inséré dans la liste des victimes de guerre à Venlo.
Mariet a découvert Lisa quand elle l'a entendue chanter lors de la commémoration au Camp Westerbork. Entre les deux s'est développé une amitié profonde. Lisa a chanté une chanson à l'enterrement de Mariet. Son âme l'aura entendu.
Elle a chanté pleinement consciente du fait qu’ elle devrait développer et transmettre partout l’ histoire de Margaretha.  Elle se retrouvait bien seule mais heureusement il y avait la chance de pouvoir collaborer avec les Archives à Venlo et sa copine Mieke Verhaegh.
Tout ceci est capital. car dans la communauté Sinti, après la guerre, on évoque rarement la douleur et le chagrin qui leur sont arrivés pendant cette période de l’histoire. Il existe surtout un grand silence.
Tout est caché dans le cœur des hommes; leurs lèvres sont scellées.
Il s'agit d'un auto-isolement de la tristesse et de la solitude.
Seulement dans l'obscurité de la nuit apparaissent  les souvenirs de ces moments terribles comme des fantômes imprécis. On les chasse dans les caravanes et autour des feux par le chant et de la musique.
Avec une énergie débordante et pleine de passion, avec des élans de joie et de bonheur ces terribles souvenirs s’éloignent.
Alors disparaît l'histoire parce que personne ne parle ...


Les dernières phrases de l'important discours de Sinto Zoni Weisz ( un oncle de Lisa ) au Bundestag, le 27 Janvier 2011 à Berlin, sont pleines d'espérance et d'amour: Nous devons continuer à commémorer, nous devons continuer à transmettre un message de tolérance et nous devons continuer à bâtir un monde meilleur pour que nos enfants puissent vivre en paix et en sécurité ".

 

Dans la chanson " Margaretha ", Lisa veut peindre la petite fille en plein jour, pour que tout le monde puisse la voir. Pour que Margaretha récupère une partie de sa vie qui a été prise.
De même que la célèbre peintre Lita Cabellut, Lisa veut aller à la rencontre de l'âme humaine par la chanson. L'âme de Margaretha et de tous les enfants qui méritent d'être dessinés à la lumière.
Margaretha a été déportée pour quelques pièces d'argent aux soumis du régime de l’époque qui l'ont arrêtée.

Etait-ce vraiment mauvais ou était-ce, avec le recul, bien compréhensible ce que la police a fait ? Il faut nous rappeller et prendre tous à cœur au moins une leçon importante du père de Mariet Verberkt.  Soyez vigilant du péché d'omission. Dans les débuts, Lisa avait du mal à chanter la chanson à cause de l'immense souffrance que Margaret et les autres enfants avaient subie. Il est incompréhensible que cette enfant ait été mise sur une liste de morts sous prétexte d’être un danger pour la pure race aryenne.
La mère de Lisa a été également déportée mais elle est revenue parce qu'elle n'était pas une vraie Sintessa, juste une simple voyageuse.


 

 

 

Sofie Bleu

 

Belle  rose ...

nos enfants ...

nos rêves, notre amour, notre chaleur ...

nous leur avons appris à danser sous la pluie ...

la porte du ciel ...

ce soleil,  cette vie,  cette terre. ..

à la recherche du pays de nos rêves...

fotoa6

Sofie Bleu

fotoa1

Sofie Bleu et Papa Will

 

 

 Sofie Bleu

 

 Informations sur la chanson

 

Lorsque la petite-fille Sofie Bleu est venue au monde à New York, cette chanson a surgi comme un bijou de l’écrin intérieur de Lisa..
Elle veut atteindre Sofie Bleu avec sa voix sur le CD, comme s'il n’y a  pas ce grand océan qui les sépare.
Elle espère échanger mutuellement des dons comme des graines de semences pour la vie.
Sofie Bleu est une belle rose. Une belle fleur, aimée de tout le monde.

La chanson parle  en fait de  tous les enfants y compris l’enfance de Lisa elle-même. Et elle veut le dire à Sofie Bleu. Elle veut parler de  la façon dont ils ont vécu à la lisière du bois, le beau rêve pur que c’était avec la chaleur de la nature autour de soi et où on pouvait se cacher. C'est là qu'elle a appris à danser dans la tempête et sous la pluie sachant qu’elle y parviendrait toujours malgré les obstacles.

Si vous gardez vos yeux fixés uniquement sur la lumière, vers le point le plus élevé,  alors vous gardez l'amour pour la vie.
Notre Mère la Terre te montrera enfin toujours la voie.
Ça signifie pour Lisa que tout cela a à voir avec la recherche de la porte du ciel.
Bien sûr, elle veut le dire à Sofie Bleu.

C’est avec la naissance miraculeuse de sa petite-fille que nous nous rendons compte du long chemin parcouru par les Sinté et des Roms depuis les Indes pour arriver maintenant à l'autre côté de l'océan.
Ensemble avec Sofie Bleu, Lisa veut chercher la terre pure des rêves, de la sérénité qui ne pourrait plus être troublée.
Sofie signifie sagesse en grec. La sagesse qui vous touche avec le sourire vivifiant de l'enfant.
Bleu est également le bleu mystique du lapis-lazuli. Le bleu intense qui a été recherché par les peintres et les sages et nous souhaitons que la vie de la chanteuse inspirée en soit inondée .

 

 

 

Tout fait mal


Après toutes ces années toujours la douleur ...

abandonnée par tout le monde : les chiens et les soldats, l'eau, l'air et les champs, le soleil et la lune ...

la vie fait mal ...

Je pleure des larmes salées ...

J'ai cherché ma maman et mon papa, mon frère et ma sœur ...

ils ne sont jamais revenus ...

 leurs noms sont écrits dans l'éternité ... leur voix est le murmure dans le vent ... tout fait mal …

 

 

foto

Oncle Zoni et la Reine Beatrix

 

 

Link youtube Oncle Zoni

Autres links Oncle Zoni

 

 

Tout fait mal

Informations sur la chanson   

 

La chanson raconte l’ histoire de l'oncle Zoni Weisz, le seul membre de la famille qui a survécu à la guerre. Lors de la rafle du 16 mai 1944 à Vorden sur les Sinté et Roms, ses parents ainsi que ses sœurs et son frère ont été arrêtés. Zoni avait 7 ans et à ce moment-là il jouait chez une tante.


Plus tard, il a été arrêté aussi avec le reste de la famille. A la gare, il a vu la veste bleue de sa petite sœur derrière la fenêtre où les membres de la famille se trouvaient dans le train de déportation. Son père a crié à sa tante qu'elle devait bien soigner son fils.  Zoni et sa tante ont été déportés par un autre train plus tard et ont été ajoutés au premier groupe à Assen.

Un agent a fait preuve d’un peu d’humanité en disant à Zoni qu'ils devraient s'en aller quand il laisserait tomber sa casquette au signal de monter dans le train, qu'ils auraient alors à courir pour sauver leur vie. Alors ils se sont enfuis, et ils ont survécu. Zoni et sa famille restante se cachaient sous une fausse identité. Son père a été tué dans le camp de concentration de Mittelbau-Dora et sa mère, ses sœurs et son frère ont péri à Auschwitz -Birkenau.

 

Zoni est devenu un fleuriste de renom. Il a créé des décorations florales pour les grands événements royaux tels que l'inauguration de la reine Beatrice et le mariage du roi William Alexandre. Il a également étudié l'histoire de l'art.
L'événement tragique en 1944, lui a toujours procuré une douleur de plus en plus vive. Une douleur que tout le monde peut ressentir quand Zoni parle de ces événements. Par exemple quand il raconte que, même après tant d'années, il pense régulièrement que sa mère entre dans la boutique de fleurs même si cela est impossible. Il s'agit d'une désespérance difficile à comprendre et que même les éléments et les astres ont du mal à soulager. Même si la nature est vraiment votre dernier ami. C'est le thème de cette chanson de Lisa.

 Elle a senti cette même désolation lorsqu'elle a voyagé avec sa famille à Auschwitz. En chemin à Heidelberg, oncle Zoni racontait beaucoup d'histoires de ce qui leur était arrivé pendant la guerre. Elle lui a demandé si elle pouvait faire une chanson sur le sujet et cela lui a été accordé.
C'était bien et l’oncle Zoni a reçu plus tard  la première copie du CD " Margaretha " qui comportait cette chanson.


Qu'est-il arrivé qu'il ne faille jamais oublier ? Aucune négligence mais du respect de chaque homme envers ses semblables. C'est ce que l’oncle Zoni transmet. Il en a parlé notamment au Bundestag le 27 Janvier 2011 à Berlin et au siège des Nations Unies à New York. Il était présent à l'inauguration du monument à Berlin pour les Sinté et Roms assassinés par les nazis.
Sur ses traces, Lisa veut également transmettre ce message dans l'espoir qu'il pourra signifier quelque chose pour l'humanité.

 

 

 

Le bonheur est comme le soleil

                                                          

Maman...

sur tes mains tu nous as portés ...

tant que tu nous as  enseigné...

l'amour et l'innocence et les fleurs ...

l'orée de la forêt, le ruisseau,  la liberté des oiseaux…...

la croyance et la clarté du soleil et le vol des papillons dans le vent ...

le printemps, l'été, l'automne ...

viens et  dansons alors que nous 

 

 

Le bonheur est comme le soleil

 

Dans cette chanson Lisa évoque les éléments positifs de son enfance pour les offrir comme une sorte de bouquet de fleurs à sa mère afin que leurs arômes favorisent son rétablissement.
En effet, Lisa a fait cette chanson pour sa mère à une période où celle-ci n’allait pas très bien.
Pour maman, tout n’avait pas été facile dans la vie. 
Lisa éprouve de la compassion pour elle.
N'est-ce pas sa mère qui lui a appris à marcher au soleil, l’initiatrice de tout ce qui vit?
Lisa se ‌‌souvient des arbres d'automne dans le feu, de l'innocence qui fleurit pendant l'enfance, des milliers de roses et de lilas qui les rendent attirants pour les papillons, le petit ruisseau près de la lisière du bois.
Ce n'était pas alors sa mère mais son premier amour qui lui a appris à marcher vers la lumière.
Allons Maman, danse et chante au rythme de l'innocence de mon enfance..

 

 

 

Les écoliers viennent visiter '"Margaretha"  dans le théâtre de Lisa ...     

 

JMfotoa25fotoa37

 

Au cours du premier semestre 2013 plus de 700 écoliers ont visité ce théâtre dans lequel Lisa avait porté à notre connaissance le triste sort du bébé Margaretha Pommée et d'autres enfants de la guerre. Mariet Verberkt a découvert l'histoire de Margaretha. La nouveau-née est devenue un symbole pour toutes les victimes Sinté et les Roms de Venlo tués par les nazis qui n’acceptaient pas leur identité. 

Link projet vidéo

 

.

 

 

 

 

Management et concert renseignements : www.sintimusic.nl

Traducteurs: Richard Viscardi, Wout van Vloten, Inge van de  Storm, Georgette Molenaar

Website Janneke Michels: http://www.jannekemichels.nl/

 

CheckStat



[i] Photos avec JM: Copyright Janneke Michels en Lisa Weiss 2014  /  Texte et autres photos copyright Lisa Weiss  2014 / RvdB: René van de Berk